top of page
Rechercher
  • magalihdumas

L’Évolution des Jeunes dans Notre Société : Moins d'Autonomie et Moins d'Initiative ?




Au cours d’un échange récent avec plusieurs professeurs de lycée professionnel, une tendance préoccupante a été soulignée : les jeunes d’aujourd’hui semblent de moins en moins autonomes et prennent moins d’initiatives. Cette observation mérite une réflexion pour comprendre les raisons de ce changement et leurs impacts potentiels.


Comme je leur ai dit, aujourd’hui, nous vivons dans une ère où tout est accessible en quelques clics immédiatement. Les moteurs de recherche offrent des réponses instantanées à presque toutes les questions. Les sites marchands permettent de faire ses courses sans bouger de son canapé, avec des livraisons à domicile parfois en moins de 24 heures.


Mais d'autres facteurs contribuent également à cette tendance :


1. L'Usage Excessif des Réseaux Sociaux

Selon une étude réalisée par Diplomeo et rapportée par le Blog du Modérateur, 45 % des jeunes âgés de 16 à 25 ans passent entre 3 et 5 heures par jour sur les réseaux sociaux. Ce chiffre a augmenté de 5 % par rapport à l'année précédente, avec 18 % des jeunes passant même plus de 5 heures par jour en ligne. Ces plateformes sont principalement utilisées pour se divertir (78 %), suivre l'actualité (60 %), et pour diverses autres activités sociales et informatives​ (BDM)​.

Cette utilisation excessive peut réduire le temps consacré à des activités productives, à l’apprentissage et au développement personnel. De plus, la recherche constante de validation par les pairs sur les réseaux sociaux peut nuire à la confiance en soi et à la capacité de prendre des initiatives indépendamment de l'opinion des autres.


2. Le Phénomène de la « Parentalité Hélicoptère »

La parentalité hélicoptère, ou l'hyper-parentalité, est un style éducatif caractérisé par une implication excessive des parents dans la vie de leurs enfants, souvent dans le but de les protéger et de les guider de manière intensive.  Une étude menée en 2023 a mis en lumière les effets négatifs de ce style parental : les enfants de parents hélicoptères ont tendance à développer moins d'autonomie et à avoir plus de difficultés à prendre des initiatives. Cette surprotection empêche les jeunes de développer des compétences clés nécessaires à leur réussite professionnelle et personnelle. En effet, ces enfants sont souvent moins capables de gérer des situations de stress et d'incertitude par eux-mêmes​ (muriel-houssais)​.


3. Le Manque de Temps Non Structuré

Les activités structurées (cours, activités parascolaires, etc.) occupent une grande partie du temps des jeunes. Le manque de temps non structuré empêche les jeunes de développer des compétences essentielles en matière de gestion du temps et de prise d'initiative. Les enfants qui ont moins de temps libre pour jouer de manière autonome peuvent avoir plus de difficultés à gérer leur temps et à prendre des initiatives.


4. La Prolifération des Technologies Assistives

Les technologies assistives englobent une vaste gamme d'outils et de dispositifs destinés à améliorer la qualité de vie et la fonctionnalité des personnes. Ces technologies incluent les aides à la communication, les applications de gestion des tâches, les logiciels éducatifs et les appareils pour les personnes handicapées. L'étude de l'UNESCO sur l'éducation et la technologie en 2023 met en lumière l'intégration croissante de ces outils dans le milieu éducatif et leur potentiel à rendre l'apprentissage plus accessible pour les élèves ayant des besoins particuliers​ (UNESCO Document Repository)​. Cependant, la facilité d'accès à des solutions instantanées via des technologies assistives peut réduire l'effort nécessaire pour développer des compétences en résolution de problèmes et en prise de décision. Les jeunes peuvent devenir dépendants de ces outils, limitant leur capacité à fonctionner de manière autonome sans assistance technologique. L'automatisation des tâches courantes, comme la gestion des emplois du temps ou la recherche d'informations, peut également diminuer la nécessité pour les jeunes de développer des compétences en organisation et en recherche indépendante. Une étude d'iCIMS sur les attentes des jeunes diplômés a révélé que beaucoup d'entre eux comptent de plus en plus sur les technologies pour simplifier leur vie quotidienne et professionnelle, ce qui peut avoir des effets négatifs sur leur capacité à prendre des initiatives​ (iCIMS)​. Enfin, l'utilisation intensive des technologies assistives peut également affecter les compétences sociales. Les jeunes qui passent beaucoup de temps à interagir avec des dispositifs plutôt qu'avec des personnes peuvent avoir des difficultés à développer des compétences interpersonnelles essentielles.


5. Le Stress et l'Anxiété

Le stress et l’anxiété sont en hausse chez les jeunes, comme le montre l’enquête nationale EnCLASS menée par Santé publique France en 2022. Le stress constant peut paralyser la capacité à prendre des initiatives et à être autonome. Les jeunes qui se sentent accablés par les attentes académiques, sociales et personnelles peuvent être moins enclins à prendre des risques et à s'engager dans des activités qui nécessitent de l’initiative.


6. Le Système Éducatif Traditionnel

Certaines critiques du système éducatif traditionnel français, connu pour sa structure rigide, soulignent qu'il met souvent l'accent sur la mémorisation et les tests standardisés plutôt que sur la pensée critique et la résolution de problèmes. Selon les données de l'OCDE, l'accent mis sur la réussite aux examens peut limiter les opportunités pour les élèves de développer des compétences en pensée critique et en résolution de problèmes​ (OECD GPS Education)​​​. Cette rigidité peut conduire à une réduction de l'intérêt des élèves pour l'apprentissage et à une moindre motivation à explorer des sujets en profondeur par eux-mêmes​.


7. La Culture de l’Immédiateté

La culture moderne valorise l’immédiateté et la gratification instantanée. Les jeunes, étant de plus en plus habitués à obtenir des réponses et des résultats instantanément, voient cette habitude à l’immédiateté réduire leur patience et leur tolérance à l'effort prolongé, essentiel pour des tâches complexes et des projets à long terme (d’ailleurs, je le vois déjà sur mes propres filles de 8 et 12 ans qui ne trouvent pas marrant de faire un puzzle car c’est « long » et « pas facile »). De plus, l'attente de réponses rapides et la surcharge cognitive due à l'utilisation intensive des messageries instantanées et des réseaux sociaux peuvent augmenter les niveaux de stress et d'anxiété. Les jeunes peuvent se sentir submergés par la nécessité de rester constamment connectés et réactifs​ (JDN)​. Enfin, bien que les nouvelles technologies facilitent les connexions sociales, elles modifient également la nature de ces interactions. Les relations en ligne peuvent devenir superficielles et les compétences sociales traditionnelles peuvent en souffrir.

 

Tout cela peut donc nuire à leur capacité à rechercher activement des informations, à résoudre des problèmes par eux-mêmes et à développer des compétences en matière d’organisation et de gestion du temps. Malheureusement, en milieu professionnel, ces compétences sont essentielles. Les employeurs recherchent des individus capables de prendre des initiatives, de travailler de manière indépendante et de trouver des solutions créatives aux problèmes. Sans ces compétences, les jeunes risquent de se retrouver désavantagés sur le marché du travail.

 

Enseignants et parents, nous avons un rôle crucial à jouer pour inverser cette tendance. Voici quelques solutions que nous pouvons mettre en place :

-        Encourageons des Périodes sans Écran : Instituer des moments durant lesquels l'utilisation des téléphones et autres appareils électroniques est limitée peut aider les jeunes à se concentrer sur des tâches créatives et à prendre du temps pour des activités non structurées.

-        Promouvons l'Engagement Actif : Inciter les élèves à participer à des discussions en classe, à mener des recherches indépendantes et à travailler sur des projets collaboratifs peut stimuler leur esprit critique et leur autonomie.

-        Éduquons aux Médias : Enseigner aux jeunes à utiliser les réseaux sociaux de manière responsable et à identifier les informations fiables peut les aider à développer une attitude plus critique et proactive face aux contenus en ligne.

-        Encourageons le Jeu Libre : Les parents et les « éducateurs » devraient encourager les enfants à avoir des périodes de jeu libre sans intervention adulte. ParticipACTION, un organisme de promotion de l'activité physique, souligne l'importance de laisser les enfants jouer librement pour améliorer leur santé globale et leur développement personnel​ (muriel-houssais)​.

-        Éduquons à l'Utilisation Responsable : Il est crucial d'éduquer les jeunes sur l'utilisation équilibrée et responsable des technologies assistives. Les programmes éducatifs devraient inclure des modules sur l'importance de développer des compétences personnelles et sociales sans recourir systématiquement à des solutions technologiques.

-        Encourageons l'Apprentissage Actif : Les enseignants et les parents peuvent encourager les jeunes à résoudre des problèmes de manière indépendante avant de se tourner vers des solutions technologiques. Cela peut inclure des activités pratiques, des projets de groupe et des exercices de réflexion critique.

-        Réduisons la Pression des Examens : Réévaluer l'importance accordée aux examens standardisés et explorer des moyens d'évaluation alternatifs qui valorisent le développement des compétences et des connaissances.

-        Éduquons à la Gestion du Temps : Il est crucial d'enseigner aux jeunes comment gérer leur temps et hiérarchiser leurs tâches. Cela peut inclure des techniques de gestion du temps, des pauses programmées et des périodes sans écran pour favoriser la concentration et la productivité.

-        Encourageons la Réflexion et la Patience : Les programmes scolaires et les activités parascolaires peuvent intégrer des exercices qui nécessitent réflexion, patience et persévérance. Par exemple, des projets à long terme ou des activités artistiques et manuelles peuvent aider à développer ces compétences.

-        Promouvons les Interactions en Face-à-Face : Bien que les interactions en ligne soient inévitables, il est important de promouvoir des occasions de rencontres en face-à-face. Les écoles et les communautés peuvent organiser des événements qui encouragent les jeunes à interagir sans la médiation des technologies.

-        Favorisons l'Esprit Critique : Apprenons leur à OSER poser des questions, à réfléchir de manière critique et à ne pas accepter les informations à leur valeur nominale.


Prenons également conscience que l'intelligence artificielle (IA) va également jouer un rôle croissant dans notre société. Son impact, encore largement imprévisible, pourrait automatiser de nombreuses tâches, rendant certaines compétences obsolètes tout en créant de nouvelles opportunités pour ceux qui sauront s'adapter et apprendre continuellement. Les jeunes doivent donc être préparés à naviguer dans ce paysage en évolution rapide, en développant une mentalité de croissance et une capacité à s'adapter.

Apprendre à s'adapter aux changements rapides des technologies et du marché du travail est indispensable. L'aptitude à s'ajuster à de nouvelles situations, à apprendre rapidement et à appliquer de nouvelles compétences est essentielle. L’adaptabilité implique également la capacité à gérer l'incertitude. Les jeunes doivent être préparés à des environnements de travail imprévisibles et à des carrières non linéaires. Les programmes éducatifs devraient intégrer des activités qui renforcent la résilience et la capacité à prendre des décisions éclairées dans des conditions d'incertitude.


Nous vivons une époque fascinante où les défis et les opportunités se multiplient. Les jeunes d'aujourd'hui, avec leur énergie et leur potentiel, sont au cœur de ce changement. Enseignants, parents et membres de la communauté, nous avons tous un rôle à jouer pour les guider vers une autonomie et une initiative renforcées.

Encourageons-les à être curieux, à explorer sans cesse et à s'adapter avec flexibilité aux changements rapides de notre monde. Ensemble, nous pouvons créer un environnement propice à leur épanouissement personnel et professionnel.

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page